Sortez des sentiers…damés

""

Le Québec est la destination phare pour les voyages de motoneige grâce à ses 30 000km de réseau de sentier entretenus par des clubs regroupés au sein d’une même fédération. Mais la province s’est avant tout bâti cette réputation de destination « motoneige » en s’appuyant sur son histoire et sa culture. Si Joseph Armand Bombardier a inventé le » Ski Doo » en 1934  pour répondre à une demande des médecins de campagne, les Québécois ont su entretenir cette culture de la motoneige et en faire un outil, un jouet, un véhicule qui est omniprésent dans l’hiver Québécois.

Constamment à la recherche d’expériences authentiques pour nos clients internationaux nous avons à cœur de proposer des séjours en immersion dans la culture Québécoise. C’est pour cela que nos voyages hors-piste prennent une grande place dans notre offre.

Le hors-piste c’est avant tout l’expérience indispensable pour comprendre l’utilité et l’efficacité de ce moyen de transport original : faire sa propre trace pour se rendre dans des espaces vierges et silencieux en franchissant des distances et des obstacles infranchissables sinon.

Le hors-piste demande une conduite plus précise si l’on veut avant tout ressentir du plaisir, c’est pourquoi il est indispensable de bénéficier de l’encadrement d’un guide formateur ayant de réelles compétences en pédagogie, et qui saura vous transmettre la « recette » qui vous permettra de maitriser votre trajectoire dans les premières centaines de mètres en neige profonde. Une fois cette technique de base acquise vous pourrez vous concentrer sur les paysages « privatifs » que vous réserveront vos journées de randonnée loin des flux touristiques de masse, en traversant des lacs et en remontant des rivières inaccessibles.

La pratique du hors-piste, si elle s’adresse à tous, doit répondre à quelques critères pour garantir le succès de votre aventure.

De façon à bénéficier de tout le potentiel d’agilité et de stabilité de votre motoneige il est indispensable d’être seul sur la motoneige, l’emport d’un passager est réservé aux experts de la discipline…Afin de profiter au maximum des paysages et du calme de ce type de randonnée les distances à parcourir ne doivent pas excéder une centaine de kilomètres hors-piste, en effet la vitesse de déplacement est moins rapide et il faut se ménager du temps pour prendre le rythme Québécois et perfectionner sa technique. Sur de nombreux itinéraires que nous proposons, en cas d’imprévus, nous pouvons sortir du hors-piste et retrouver un sentier damé assez rapidement pour rejoindre notre étape du soir.

Les motoneiges destinées au hors-piste ont une chenille plus longue (144 à 174 pouces de long), plus large (16 à 24 pouces) et généralement pourvues de crampons plus longs (1.75 à 3 pouces), enfin elles  sont plus légères et possèdent des renforts en cas de choc avec des souches ou des obstacles cachés sous la neige. La pratique du hors-piste avec une motoneige non adaptée est quasiment impossible.

Les conditions d’encadrement doivent aussi être adaptées, le nombre de client par guide est presque réduit de moitié (1 guide pour 6 pers maximum). La qualification du guide doit aussi être adaptée à la difficulté de la randonnée et à la pratique du hors-piste (seuls les guides gradés 3 et 4 en hors-piste sont formateurs).

Bien enseignée, la pratique de la motoneige hors-piste est accessible à tous, même sans expérience. Cette manière originelle et authentique d’utiliser la motoneige est pour nous l’expérience ultime de l’hiver au Canada.

Le hors-piste c’est aussi une alternative intéressante pour les habitués de voyages sur sentier, qui pour avoir leur dose de sensation doivent faire de plus en plus de kilomètres chaque année parfois au mépris des limitations de vitesse et de la sécurité des autres usagés. Le fait de sortir des sentiers damés leur permet de passer de la conduite au pilotage d’une motoneige avec de nouvelles sensations, davantage de sécurité et de maîtrise tout en profitant en mieux des beautés du paysage.

Le hors-piste peut aussi être très facile et le seul moyen de traverser la taïga boréale dans les régions plus Nordiques (Labrador et Nunavik) aux environs du 53e parallèle,  en effet nos expéditions de printemps (Mars et Avril) sont réalisées sur de grandes distances de lacs, rivières et boisés sur de la neige durcie par le vent et si ces raids demandent davantage d’endurance physique, aucune compétence  technique particulière n’est requise pour y participer.

Pour conclure si on peut assimiler la motoneige de sentier à un auto-tour sur route et autoroute, la motoneige hors-piste ressemble à une randonnée en tout terrain dans l’arrière-pays. Alors pour garantir le succès de l’expérience, assurez-vous de :

-la qualité de l’encadrement par des guides formateurs

-la qualité du matériel adapté (motoneiges, moyens de communication, équipements)

-l’adaptation de l’itinéraire vis-à-vis de vos attentes (distances, durées, types de paysages, hébergements)

Dans le doute questionnez nous et sortez des sentiers damés en toute sécurité.

motoneige hors-piste /snowmobilinf off-trail

 

Contactez-nous pour organiser votre excursion en motoneige au Canada !

Retrouvez tous nos raids motoneige hiver ici

 

Écrit par Pierre Challier

Retour au blogue